Catégories
Théâtre

La Ville morte

Ce texte, écrit voilà près de quarante ans et oublié, au fil de mes déménagements, tout au fond d’un carton, m’a soudainement paru, au printemps dernier, devenir d’une brûlante actualité: la France entière se retrouvait dans la même situation que la ville imaginaire de Bosq en 1589. C’est pourquoi, après l’avoir exhumé et revu, je l’ai publié en feuilletons sur mon compte Facebook pendant le confinement.

Une réponse sur « La Ville morte »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *